empreints de mer


Christophe Bodin-Hullin, artiste autodidacte et fier de l’être. « Amoureux fou de Douarnenez depuis 65 ans, j’aurais dû naître rue Monte au Ciel, mais Paris n’a pas voulu », s’amuse-t-il à dire.

La linogravure, fille délicieusement contemporaine de la gravure sur bois, l’a séduit il y a plus de 10 années par sa complexité et son mystère. Que d’étapes minutieuses et ordonnancées pour la maîtriser : précision du dessin – à l’envers s’il vous plaît -, sculpture délicate de la matière avec des gouges au pommeau galbé, crépitement doucereux de l’encre sous le rouleau avant de la coucher doucement sur la plaque, mise en place délicate sur la presse, interrogation contenue et subtile sur la qualité du tirage.

Et comme si cela ne suffisait pas, on recommence ensuite pour chaque couleur complémentaire avec la même envie et la même passion. L’Harmattan accueille une trentaine de ses empreintes de mer pour vous faire rêver en cet été 2018.

closcerame@icloud.com   /   voir les linogravures des Maritimes


Isabelle Massin vit en Isère et travaille chez elle à l’Atelier de l’Ocre Marine. Elle se sent très proche de l’univers maritime, séjournant chaque année à Douarnenez depuis l’enfance.

Elle aime fureter, fouiller, photographier, glaner, cueillir, ramasser en particulier dans des lieux qui lui sont chers. Elle récupère des trésors : vieux écrits, cartes, plans, dentelles, ardoises, algues, végétaux qui reprennent vie dans ses travaux. Ses modes d’expression sont la gravure, le collage et la peinture où il lui plaît de mélanger les techniques. Elle réalise aussi des livres d’artiste.

Avancer pas à pas, se laisser surprendre.
Se laisser guider par un chemin intérieur, chemin de création.
Montrer un imaginaire coloré et poétique pour dire la vie.

www.isabelle-massin.odavia.com  /  isabelle.massin@free.fr


Catherine Bodin-Hullin, artisan céramiste, reconvertie à la terre depuis 2006 après vingt années dans le domaine des ressources humaines, façonne dans son atelier-galerie Le Clos Cérame à Caux (34).

Elle pratique principalement la technique du Raku Nu qui associe Maîtrise lors des différentes étapes – lent polissage, cuisson biscuit, engobage spécifique, cuisson raku, enfumage – et Hasard, moment magique où l’eau libère la pièce de sa coquille d’émail pour révéler l’esprit de la terre et le souvenir du feu. Ses pièces, entre lumière et obscurité, offrent la sensation singulière de la douceur du galet, invitant à la caresse et l’élégance rustique des déclinaisons noir de fumée.

À la galerie L’Harmattan, elle présente ses dernières créations empreintes de mer.

closcerame@icloud.com


Vincent Bodin-Hullin (1958-1997) ne pouvait être absent de cette exposition familiale. Il aimait le dessin, la bande dessinée, la photo, le cinéma et l’écriture.

À sa mort, il y a 20 ans, quantité de brouillons, esquisses, carnets de croquis, peintures, collages, fragments divers ont été retrouvés et conservés. Les éléments rassemblés expriment tout autant sa mélancolie que ses interrogations. Ils posent sur les choses, sur les êtres et sur lui-même, un regard lucide qui oscille entre l’équilibre et la fragilité.

Au travers d’un recueil posthume, Xavier, son plus jeune frère, propose une sélection de ses œuvres qui pourraient s’intituler Les papillons, L’homme à la tête coupée, Le nénuphar, La machine, Les deux sœurs…, mais qui resteront à jamais sans titre.

empreintsdemer@gmail.com


Florence Massin, formée en Design textile à l’ESAA Duperré puis en Design industriel à l’ENSCI-Les Ateliers,  a fait ses gammes dans une agence parisienne de Design de services numériques pendant six ans.

Désormais nantaise, elle est designer d’expérience utilisateur et designer d’interface dans une entreprise qui conçoit des solutions logicielles innovantes pour les professionnels du patrimoine. Passionnée de datavisualisation et de graphisme, elle occupe une partie de son temps libre à concevoir des affiches et des illustrations pour des évènements festifs, culturels et sociétaux.

Empreinte de grands espaces, c’est naturellement que Florence conçoit pour sa famille les supports de communication de l’exposition « Empreints de mer ».

florence.massin.design@gmail.com