thierry bodin-hullin

thierry bodin-hullin

je suis né le jour où Youri Gagarine est entré dans l’espace. En cinquante ans, j’ai autant vécu à Paris qu’à Nantes. Ma passion pour les livres m’a amené en 1997 à créer avec quelques amis L’escarbille, édition de premiers romans. L’œil ébloui est une suite plus personnelle.

Il m’arrive d’écrire des récits et de la poésie.

bibliographie

Deux trois mots sans importance, LansKine 2018

Un pur hasard, Lunatique 2018

Marge, sur un carnet dessiné de Vincent Bodin-Hullin, L’œil pour l’œil 2016

L’écrimoire, avec Marie-Hélène Bahain-Lelièvre, L’amourier 2014

Les maritimes, L’œil ébloui 2013 (Prix du livre insulaire Ouessant 2014)

Signes de mer, sur des gravures d’Isabelle Massin, Atelier de l’ocre marine 2006